RECHERCHES SCIENTIFIQUES

L’ictère cholestatique du nourrisson (A propos de 27 cas)

Référence2234
Année2010
TypeThèse
Lien document
AuteurRachidi I
DisciplinePédiatrie
EncadrantHida M

Les cholestases du nourrisson sont particulières par la grande variété de leurs causes et la gravité du pronostic d’un grand nombre d’entre elles qui nécessiteront ultérieurement une transplantation hépatique.Dans le but d’estimer la place de la cholestase du nourrisson dans la pathologie gastroentérologique du nourrisson et pour une meilleure politique de diagnostic et de prise en charge, nous avons réalisé cette étude. Ce travail concerne une étude rétrospective portant sur 27 nourrissons, atteints d’ictère cholestatique, colligés dans les services de pédiatrie, et de chirurgie pédiatrique au CHU Hassan II de Fès durant la période allant de janvier 2006 à décembre 2009.A travers cette série, nous dégageons les caractéristiques suivantes : L’incidence hospitalière est de 0,7%, l’âge moyen dans notre série est de 4 mois et 10 jours avec des extrêmes allant de 1 mois de vie à 24 mois.70% de nos patients ont consulté à un âge inférieur à la moyenne.Le sexe ratio est de 1,07. Le diagnostic est orienté par l’anamnèse, l’examen clinique et les examens paracliniques. Ainsi, l’atrésie des voies biliaires est la cause la plus fréquente de cholestase chez le nourrisson (36% des cas). Les causes intrahépatiques viennent en deuxième position (30%), avec 2 cas de syndrome d’Alagille, 2 cas de Byler, un cas de déficit en a1 antitrypsine, un cas de maladie de Niemann Pick, un cas d’hépatite à cytomégalovirus et un cas d’infection urinaire à E. coli. Les cholestases extra hépatiques (8% des cas) sont représentées par un cas du kyste du cholédoque et un cas de cholécystite alithiasique. Environ 44% des malades consultent déjà au stade de cirrhose ,26% sont au stade d’hypertension portale et 15% des patients sont au stade d’insuffisance hépatocellulaire. Ces résultats sont concordants avec la littérature malgré le retard de consultation dans notre contexte, et les difficultés de prise en charge. Dans le but d’améliorer le devenir global de ces nourrissons atteints de cholestase, une bonne conduite diagnostique et thérapeutique s’impose