RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Traitement de la varicocèle chez l’adulte : chirurgie versus embolisation (A propos de 60 cas)

Référence950
Année2015
TypeThèse
Lien document
AuteurBellajdel I
DisciplineHôpital Militaire My Ismail Meknès
EncadrantQarro A

La varicocèle est une dilatation des veines du plexus pampiniforme secondaire à un dysfonctionnement valvulaire. Elle s?observe souvent chez le sujet jeune avec prédilection du côté gauche. Le diagnostic de la varicocèle est essentiellement clinique. Il peut être complété par des explorations paracliniques, notamment l’échographie et l’écho-doppler, qui permettent de confirmer le diagnostic en cas de doute, et d’évaluer son retentissement sur le testicule. La varicocèle peut avoir une nocivité sur la spermatogenèse, objectivée par le spermogramme. Le traitement s?impose en cas de douleur, d?infertilité ou d?hypotrophie testiculaire. Les méthodes thérapeutiques visent à interrompre le reflux sanguin soit par embolisation: sous radioscopie qui consiste à positionner par voie veineuse rétrograde un dispositif qui obstrue la veine spermatique et empêche le reflux sanguin. La voie antérograde est aussi possible, ou par ligature de la veine spermatique par chirurgie ouverte ou par coelioscopie. Ce travail est basé sur une étude rétrospective, qui porte sur 60 patients traités pour varicocèle, pris en charge à l?Hôpital Militaire Moulay Ismail de Meknès, Maroc. Les malades ont été randomisés en deux groupes, chaque groupe inclus 30 patients :
– Le 1er groupe a été traité par chirurgie ouverte ou par coelioscopie, l?âge moyen de ce groupe était de 32,13 ans

– Le 2ème groupe a été traité par embolisation, avec une moyenne d?âge de 26,63 ans.
L?étape opératoire (le type d?anesthésie, la durée opératoire, complication lors de l’intervention), la période postopératoire (durée d’hospitalisation, le suivi postopératoire), le taux de récidive, l?effet du traitement sur la fertilité ont été comparés chez les deux groupes. La chirurgie a un taux de succès supérieur à celui de l?embolisation. Par ailleurs l?embolisation offre de nombreux avantages en termes du temps opératoire, la durée d?hospitalisation, le délai de reprise d?activité normale, et l?absence de survenue d?hydrocèle. La récidive a été retrouvée chez 4 patients du groupe 1, et chez 2 patients du groupe 2. Dans les 2 groupes on a noté une amélioration des paramètres spermatiques, la grossesse est survenue chez un couple du groupe 2, et quatre couples du groupe 1. Ces deux méthodes de traitement sont efficaces dans le traitement de la varicocèle idiopathique, néanmoins, l?embolisation est une technique plus rapide, moins invasive, avec une faible morbidité postopératoire