RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Tératome de l’ovaire chez l’enfant (A propos de 02 cas)

Référence1596
Année2012
TypeThèse
Lien document
AuteurCharkani-el hassani D
DisciplineChirurgie Pédiatrique 1
EncadrantBouabdallah Y

Le but de cette étude rétrospective portée sur 2 patientes opérées pour un tératome ovarien au service de chirurgie pédiatrique viscérale du CHU Hassan II de Fès, entre janvier 2004 et décembre 2010, est d’étudier et de comparer les différents aspects (épidémiologiques, cliniques, radiologiques, thérapeutiques, histologiques, et évolutifs) des tératomes ovariens de notre étude avec ceux des autres études de la littérature. Le tératome ovarien est une pathologie rare, avec une incidence d’un cas tous les 3 ans. L’âge de nos patientes était de 11 ans et 1 ans et 9 mois. Aucune des deux filles ne présente la notion de tératome familial. Les signes révélateurs du tératome ovarien étaient la douleur abdominale intermittente chez une patiente et la masse pelvienne chez la deuxième. L’examen clinique a objectivé une masse abdominale chez les deux filles, la première était ferme indolore et la deuxième dure et mobile par rapport aux deux plans superficiel et profond. L’abdomen sans préparation a été réalisé chez nos deux patientes et a objectivé des calcifications gauches chez la première patiente faisant suspecter un tératome ovarien et a été normale chez la deuxième fille. L’échographie a été réalisée chez nos deux patientes et a révélé une masse kystique hyperéchogène gauche chez la première fille et une masse hétérogène droite avec différentes densités chez la deuxième, et le scanner abdominal réalisé chez la deuxième patiente a objectivé une masse kystique avec de multiples composantes liquidienne, calcique et graisseuse évoquant le tératome ovarien mature. Les marqueurs tumoraux (AFP et BHCG) étaient négatifs chez les deux patientes. L’abord coelioscopique était réalisée chez la deuxième patiente et la laparotomie chez la première fille. Les deux patientes ont bénéficié d’un traitement non conservateur avec une ovariectomie chez la première et une annexectomie chez la deuxième patiente. Le type histologique était un tératome ovarien mature chez les deux filles. Aucune des deux patientes n’a bénéficié d’une chimiothérapie. L’évolution postopératoire immédiate et au long cours était bonne chez les deux filles (aucune complication n’est survenue).