RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Rôle de la simulation dans la maîtrise des gestes d’urgence

Référence1046
Année2015
TypeThèse
Lien document
AuteurZouiten O
DisciplineRéanimation Polyvalente 2
EncadrantKanjaa N

La simulation est considérée comme l’une des techniques instructives les plus intéressantes, surtout en matière de santé. Elle permet un apprentissage des compétences techniques et non techniques. Par conviction, le Centre d’Enseignement en Soins et gestes d’Urgence de Fès (CESU) a adopté cette technique pour l’enseignement des gestes et soins d’urgence aux étudiants de la 5ème année de médecine et de pharmacie de Fès pour les deux années universitaires 2013/2014 et 2014/2015. Ainsi, notre travail prospectif a concerné 512 étudiants. La durée moyenne de la formation est de quatre heures.Les principaux thèmes enseignés sont :
· la prise en charge globale de l’arrêt cardiaque chez l’adulte
· la prise en charge d’une obstruction des voies aériennes supérieures
· la prise en charge d’une victime inconsciente qui respire.Les étudiants sont répartis en groupes de 15 à 20 personnes ; tous les étudiants subissent une évaluation avant (pré-test) et après (post-test) la formation. On a noté une grande amélioration des compétences après la formation. 5/20 versus 18,5 pour l’année universitaire 2013/2014 et 4,5/20 versus 19/20 pour l’année universitaire 2014/2015. L’ensemble des étudiants ont exprimé leur grande satisfaction pour la formation. 99,22% pour l’année universitaire 2013/2014 et 97,26% pour l’année universitaire 2014/2015. Environ 65% des étudiants sont satisfaits de la durée globale de la séance de formation. Mais la plupart des étudiants considèrent qu’une seule séance est insuffisante. 97% des étudiants demandent à ce que la formation soit obligatoire dans leur cursus. 95% des étudiants sont satisfaits de l’organisation globale de la formation. 89 % des étudiants sont satisfaits de la qualité du matériel. Pour la technique pédagogique, plus de 98% des apprenants ont exprimé leur satisfaction pour la technique d’apprentissage sous forme d’ateliers et de l’interactivité formateur-apprenant. Enfin les étudiants insistent sur l’intérêt de :
· organiser d’autres séances, même pendant les vacances.
· prolonger la durée de la formation.
· élargir cette formation aux autres étudiants.
· organiser d’autres ateliers pratiques : intubation, noyade, électrisation, traumatisme crânien et accident de sport…
· programmer ce type de formation dès le 1er cycle.
· élargir cette formation à toutes les promotions