RECHERCHES SCIENTIFIQUES

PROTHÈSE TOTALE DU GENOU SANS RESURFAÇAGE DE LA ROTULE (à propos de 60 cas)

Référence982
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurBenchekroun S
DisciplineTraumatologie Orthopédie 2
EncadrantElmrini A

Cette étude rétrospective monocentrique a été menée au sein de service de chirurgie osteoarticulaire B4 entre janvier 2009 et décembre 2015, sur 57 patients (soit 60 genoux) ayant bénéficié d’une prothèse totale du genou sans remplacement de la patella. Notre objectif à travers cette série est d’analyser les résultats cliniques et radiologiques des patients traités par PTG sans resurfaçage, discuter l’indication du non resurfaçage de la rotule, évaluer les complications suite à la mise en place d’une PTG sans resurfaçage et de comparer ces résultats avec la littérature L’âge moyen de nos patients était de 58 ans avec des extrêmes allant de 20 ans à 80 ans. La prédominance féminine est nette avec 41 femmes soit (72%) et 16 hommes soit (28 %). Cliniquement, nos malades se plaignaient de douleurs de type mécanique dans la majorité des cas et tous nos patients ont bénéficié d’un examen clinique et radiologique. Le score IKS a été utilisé pour évaluer l’état du genou avant et après l’intervention. L’acte opératoire a consisté en une arthroplastie totale du genou par prothèse totale du genou sans resurfaçage de la rotule. Les complications post-opératoires étaient marquées par 7 cas de douleur antérieur de genou, 2cas d’infections cutanées superficielles traitées par une antibiothérapie adéquate et 3 cas de raideur . Aucun cas d’hématome ou de phlébite ou de sepsis n’a été signalé. Les résultats cliniques après un recul de 18 mois ont été satisfaisants. à la lumière de ces résultats, la conservation de la patella a permis d’obtenir des résultats très satisfaisants à moyen terme concernant la douleur et la fonction. De plus, les complications potentielles des prothèses patellaires ont été évitées.