RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Prise en charge chirurgicale des kystes hydatiques du cœur: a propos de 6 cas opérés expérience du service de chirurgie cardiovasculaire

Référence996
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurOukarfi S
DisciplineChirurgie Cardiovasculaire
EncadrantMessouak M

L’hydatidose est une pathologie cosmopolite due au développement de la larve d’un petit ténia appelé Echinococcus granulosus. Bien que la localisation cardiaque soit rare, on en dénombre de nos jours plusieurs cas, soit 0,5 à 2% de l’ensemble des localisations hydatiques. Nous rapportant l’étude de six cas d’hydatidose cardiaque opérés par CEC au service de chirurgie cardiovasculaire CHU Hassan II Fès, afin d’analyser leur aspect diagnostic et thérapeutique.
Notre travail, est une étude rétrospective et descriptive. A propos de six patients opérés pour un KH cardiaque pour une période de 3 ans et 4mois, allant de Janvier 2012 à avril 2015 au sein du service de CCV CHU Hassan II.
La moyenne d’âge des patients était de 29 ans, la majorité étant des femmes avec un ratio de 2 ?3. Les KH étaient intra cavitaires dans 5 cas, intra myocardique, un seul cas extra cavitaire mais demeure toutefois intra péricardique. Tous nos patients ont été opérés sous circulation extracorporelle.
L’hydatidose cardiaque se caractérise essentiellement par son polymorphisme clinique, la latence et la gravité de ses complications qui sont Souvent révélatrices de l’affection et pouvant d’emblée mettre en jeu le pronostic vital du patient.
Le diagnostic a bénéficié du développement de l’imagerie médical, l’échographie trans-thoracique est l’un des examens clé au diagnostic permettant de préciser la localisation et l’extension locorégionale du kyste. Les autres examens tels que le scanner thoracique, l’IRM sont destinés à préciser les rapports anatomiques avec les éléments de voisinage. La sérologie hydatique est d’un apport important et s’impose aussi bien pour un but diagnostique que pour la surveillance post thérapeutique. Le traitement curatif de l’hydatidose cardiaque est avant tout chirurgical, il doit être instauré dès que le diagnostic est établi et avant la survenu des Complications. Actuellement, tout kyste hydatique cardiaque doit être opéré sous circulation extracorporelle, la sternotomie médiane continue à être la voie la plus utilisée, le traitement médical antiparasitaire intervient en complément de la chirurgie afin de l’optimiser. Le kyste hydatique cardiaque est une pathologie grave et redoutable par ses complications. Il affecte une population relativement jeune. Les tableaux cliniques sont variables et non spécifiques. Le diagnostic est suspecté par les examens d’imagerie et confirmé par l’étude anatomopathologique. Le traitement est essentiellement chirurgical mais les mesures préventives à l’échelle de la population doivent être prioritaires afin de diminuer son incidence.