RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Nécrose pariétale utérine partielle après capitonnage hémostatique au cours d’une hémorragie de la délivrance

Référence2797
Année2013
TypeArticle
Lien document
Lien externehttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3758845/
Disciplines associéesLaboratoire
AuteurFdili alaoui FZ
Auteurs associésJayi S, Bouguern H, Melhouf MA, El Fatemi H, Amarti A
DisciplineGynécologie Obstétrique 2
RevuePan African Medical Journal
Référence Revue0,647222222

Abstract L’hémorragie de la délivrance reste la première cause de mortalité dans la majorité des pays y compris le Maroc. Sa prise en charge doit être multidisciplinaire, rapide, avec mise en ‘uvre de moyens médicaux et parfois chirurgicaux pour contrôler l’hémorragie. Les techniques de compression ou de cloisonnement utérins ont été peu évaluées mais diffusées rapidement dans le monde entier vu la facilité de leur réalisation; Néanmoins des complications secondaires ont été rapportées dans la littérature dont la nécrose utérine. Nous rapportons le cas d’une patiente de 33ans césarisée à 38 semaines d’aménorrhée pour utérus cicatriciel associé à une grossesse gémellaire avec inertie utérine. Un capitonnage hémostatique a été nécessaire pour contrôler l’hémorragie, l’évolution a été marquée par la survenue d’une nécrose partielle utérine confirmée histologiquement. Nous insistons à travers cette observation et sous la lumière de la revue de la littérature sur la nécessité d’un suivi post opératoire des patientes qui bénéficient de capitonnage hémostatique pour mieux documenter l’efficacité et les complications de cet acte chirurgical qui reste encore sous évalué.