RECHERCHES SCIENTIFIQUES

LITHIASE DE LA VÉSICULE BILIAIRE : COMPLICATIONS ET ASPECTS ÉVOLUTIFS (à propos de 2297 cas)

Référence1002
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurEl ouadghiri R
DisciplineChirurgie viscérale B
EncadrantAit laalim S

Introduction : La lithiase de la vésicule biliaire est une pathologie fréquente à laquelle tout Chirurgien digestif est régulièrement confronté. Elle se définit par la présence d’un ou de plusieurs calculs dans la vésicule biliaire. Elle est considérée bénigne, puisque selon la littérature, son histoire naturelle est totalement asymptomatique dans près de 80 % des cas. Ce travail est une étude rétrospective descriptive portant sur 2297 cas de la lithiase de la vésicule biliaire et ces complications hospitalisés au sein des services de chirurgie viscérale B, A et réanimation A4 du CHU Hassan II de Fès, sur une période de 5 ans ; allant de Janvier 2011 à décembre 2015. Objectifs : Notre objectif est d’étudier les aspects épidémiologiques, évolutifs, et évaluer la gravitée de la pathologie lithiasique afin de répondre à une question qui est un sujet de débat actuel « faut-il opérer une lithiase vésiculaire asymptomatique ?». Résultats : La pathologie lithiasique présente 19.68% de la pathologie générale, Elle peut se manifester par une simple lithiase vésiculaire (28.56%, n=656) ou par des complications (71.44%, n=1641) notamment : une pancréatite (45.22%, n=742), une angiocholite (26.75%, n=439), une cholécystite (19.01%, n=312), une lithiase de la voie biliaire principale (3.65%, n=60), un cancer de la VB (4.08%, n=67) ou une péritonite biliaire (1.29%, n=21). Cependant, on note une prédominance féminine de 72.20% tandis que les hommes ne représentent que 27.8% ; l’âge moyen de nos patients est de 54.87 ans avec une augmentation de la fréquence de la LB et ces complications avec l’âge pour atteindre un max de fréquence entre 51 et 70 ans. On a dénombré 97 cas de décès par la pathologie lithiasique sur 2297 : 11% (n=78) du taux de mortalité globale au niveau du service de réanimation A4, et 20.65%(n=19) du taux de mortalité globale au niveau du service de chirurgie viscérale B, A. Cependant nous avons : 2 décès (2.07%) par la lithiase vésiculaire simple, 39 (40.20%) par la pancréatite, 38 (39.17%) par l’angiocholite, 8 ( 8.25) par la cholécystite, 6 (6.19%) par la péritonite biliaire, 4 (4.12%) par le cancer de la vésicule biliair, Le maximum de fréquence d’âge de nos décès situé entre 61 et 70ans, avec un sex-ratio=1.3F/H. Conclusion : A la lumière de ces résultats, la pathologie lithiasique est une maladie fréquente et grave par ces complications. Nous recommandons une cholécystectomie prophylactique afin d’améliorer la qualité de vie des patients présentant une lithiase vésiculaire asymptomatique, et de diminuer le nombre élevé de décès et d’hospitalisation par les complications de cette pathologie.