RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Les luxations négligées du coude chez l’enfant (A propos de 20 cas)

Référence1085
Année2014
TypeThèse
Lien document
AuteurHachri S
DisciplineChirurgie Pédiatrique 2
EncadrantAfifi MA

Les luxations négligées du coude chez l’enfant représentent une entité rare qui continue à se voir dans certains pays ou le recours au traitement traditionnel est encore fréquent.
Nous rapportons une série rétrospective de 20 cas de luxations négligées du coude (isolées ou associées à des fractures) colligées au service de Traumatologie Orthopédie Pédiatrique à l’Hôpital Mère-Enfant au CHU Hassan II de Fès sur une période de 4ans (2009- 2012).
L’âge moyen de nos patients était de11ans, avec prédominance masculine. Le délai de consultation moyen après le traumatisme est de 4 mois. Le mécanisme le plus souvent incriminé était un traumatisme direct par chute. 95% de nos malades ont bénéficié initialement d’un traitement traditionnel.
La luxation du coude a été associée à une fracture de l’épitrochlée dans 4 cas, à une fracture du condyle externe dans 3 cas, et à une fracture de l’olécrane dans un cas.
Les objectifs thérapeutiques visaient une réduction du coude en position de fonction avec une amélioration du secteur de mobilité.
La voie médiale postérieure avec désinsertion du triceps a été utilisée chez tous nos patients.
L’arthrolyse suivie d’un embrochage transolécrano-huméral et d’un embrochage de l’épitrochlée dans 4 cas, avivement du condyle externe et fixation dans 3 cas, et un embrochage haubanage dans un cas.
Une immobilisation de 3 semaines a été la règle, puis les malades ont été confiés à la rééducation, le résultat a été satisfaisant sur un recul de 24 mois (l’extension complète n’a pas été retrouvée, cependant le gain a été marquée surtout dans le secteur utile supérieur à 60°). A travers l’étude de ces observations les auteurs insistent sur les difficultés de traitement de ce type de lésions ainsi que sur l’imprévisibilité des résultats surtout avec un pronostic marqué par la raideur du coude.