RECHERCHES SCIENTIFIQUES

La prise en charge de la cryptorchidie chez l’adule (A propos de 16 cas et revue de littérature)

Référence747
Année2015
TypeThèse
Lien document
AuteurOuazzani E
DisciplineUrologie
EncadrantTazi MF

La cryptorchidie désigne l’existence d’un testicule, spontanément et en permanence, situé en dehors du scrotum en un point quelconque de son trajet physiologique de migration testiculaire. C’est une pathologie génitale du nouveau né et de l’enfant par excellence. Le diagnostic et le traitement doivent être effectués à l’âge pédiatrique, moment où la chirurgie est relativement facile et le pronostic est excellent. Sa découverte chez l’adulte pose un problème double, du traitement chirurgical d’un testicule haut situé avec un cordon court, rigide d’une part et de la conservation d’un testicule souvent hypotrophique chez un patient hypofertile d’autre part. L’intérêt de notre étude est de Rapporter les aspects cliniques, biologiques et thérapeutiques de la cryptorchidie chez l’adulte et discuter l’intérêt de l’abaissement du testicule cryptique chez l’adulte. Dans ce travail, nous rapportons l’expérience du service d’urologie de CHU Hassan II de Fès en matière de prise en charge de la cryptorchidie chez l’adulte sur une étude rétrospective portant sur 16 cas des patients cryptorchide sur une période de 5 ans comprise entre janvier 2009 et janvier 2014. L’âge moyen de nos patients était de 25,37 ans (extrêmes 17 et 36 ans). Les principales circonstances de découverte ont été la vacuité des bourses (62,5%), la tuméfaction inguinale (12,5%), la douleur inguinale aigue (12,5%) et dans 6,5% une grosse bourse non douloureuse. La cryptorchidie était unilatérale dans 93,75 % et bilatérale dans 6,25 % des cas. Le spermogramme effectué chez 14 de nos patients a montré une asthénospermie dans 50 % des cas, une azoospermie totale dans 7,14 % ,une nécrospermie dans 7,14 % ,une oligoasthénospermie dans 7,14 % ,une asthéno-térato-nécro-oligospermie dans 7,14 % ,une oligozoospermie dans 7,14 % et une numération de spermatozoïdes normale dans 14,28 % des cas. à l’exploration 140 chirurgicale, le testicule cryptique a été retrouvé dans 93,75 % des cas (15 patients). Le principal type de traitement réalisé a été l’abaissement testiculaire en un seul temps par voie classique inguinale à ciel ouvert. Dans la cryptorchidie de l’adulte, l’abaissement du testicule a peu d’impact sur la fertilité masculine. Mais, vu les progrès actuels de l’assistance médicale à la procréation (AMP), le dogme d’orchidectomie systématique devant un TND diagnostiqué à l’âge adulte doit être reconsidéré