RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Forme grave de phéochromocytome d’évolution rapide fatale

Référence1061
Année2014
TypeThèse
Lien document
AuteurAfalah H
DisciplineRéanimation Polyvalente 1
EncadrantSbai H

Le phéochromocytome est une tumeur endocrine rare, caractérisée par la production des catécholamines responsables de modifications du fonctionnement de l’organisme et de complications cardiovasculaires et non cardiovasculaires graves pouvant engager le pronostic vital. A propos d’un cas colligé au service de réanimation au CHU HASSAN II de Fès, nous avons essayé à travers une revue de la littérature d’analyser les formes graves du phéochrmocytome et d’évaluer les principes de prise en charge medicochirurgicale de cette tumeur. Le tableau de choc cardiogénique réfractaire, était le mode de révélation du phéochromocytome chez notre patient âgé de 36 ans, qui est admis dans un état d’hypertension artérielle associée à la triade de Ménard et qui s’est dégradé brutalement sur le plan cardio-respiratoire. Cette forme grave du phéochromocytome pose le problème de la chirurgie précoce, qui semble actuellement indiquée, car c’est le seul moyen d’arrêter le processus lésionnel dû à l’imprégnation catécholaminique. Elle pose également un promblème de physiopathologie, et à ce propos, la nécrose hémorragique de la tumeur, responsable d’un largage massif de catécholamines semble être à l’origine de la gravité du phéochromocytome. Le phéochromocytome compliqué impose une prise en charge médicale agressive, et le traitement symptomatique de la défaillance myocardique secondaire à un pheochromocytome est une urgence absolue. Elle doit associer une prise en charge médicale maximaliste guidée par un monitorage hémodynamique avec support par amines vasoactives. La réanimation cardiopulmonaire en cas de survenue d’arrêt circulatoire doit être prolongée