RECHERCHES SCIENTIFIQUES

COARCTATION DE L’AORTE CHEZ L’ADULTE : EXPERIENCE DU SERVICE DE CHIRURGIE CARDIO-VASCULAIRE A (A PROPOS DE 19 CAS)

Référence1031
Année2015
TypeThèse
Lien document
AuteurEl boussaadani B
DisciplineCentre Hospitalier Universitaire Ibn Sina - Rabat
EncadrantRhissassi MJ

Objectifs :Rapporter l’expérience du service de chirurgie cardio-vasculaire « A » dans la prise ne charge de la coarctation de l’aorte chez l’adulte et comparer nos résultats à ceux de la littérature.
Introduction :la coarctation de l’aorte est une malformation fréquente qui représente 5 à 8% des malformations cardiaques congénitales. Elle est observée chez environ un nouveau-né sur 3000 , plus de 90 % d’entre eux vont atteindre l’âge adulte. Elle réalise le plus souvent un rétrécissement localisé plus au moins serré de la crosse de l’aorte situé le plus souvent au niveau de l’isthme . Les lésions associées sont fréquentes, une bicuspidie valvulaire aortique se rencontre chez 50 à 85 % des patients atteints de coarctation de l’aorte . La coarctation de l’aorte chez l’adulte inclut deux catégories de patients :la première est ceux atteints d’une coarctation qui n’a pas été dépistée pendant l’enfance La seconde correspond à ceux qui ont été opérés déjà pour une coarctation. La chirurgie reste le traitement de référence malgré que l’angioplastie simple par ballon ou stenting est devenue une option thérapeutique acceptable avec quelques avantages.
Matériel et Méthode :Il s’agit d’une étude rétrospective, portant sur 19 patients ayant bénéficié d’une chirurgie de la coarctation de l’aorte au service de chirurgie cardio-vasculaire A CHU IbnSina. Les caractéristiques cliniques, les données des différents examens complémentaires, les indications, les moyens et méthodes thérapeutiques, ainsi que les résultats du traitement ont été analysés.
Résultats :L’âge moyen était de 24ans et le sex ratio F/H de 1,11.68,42% de nos malades ont été opéré selon la technique de CRAFOORD .La mortalité opératoire était de 0% .Le suivi moyen est de 28mois , on déplore le décès d’un seul malade .Les autres patients sont vivants suivis régulièrement sans complications à distance . La nomalisation de la tension artérielle se fait sans traitement médical chez 9 malades et au prix d’une monthérapie chez 8 patients et d’une bithérapie chez 2 patients .
Conclusion : La chirurgie de la coarctation de l’aorte chez l’adulte est bien réglée .le traitement endovasculaire est devenue une option thérapeutique acceptable avec quelques avantages .Le pronostic ultérieur est lié à l’évolution de la pression artérielle et comorbiditées associées .Les patients traités nécessitent un suivi régulier à long terme