RECHERCHES SCIENTIFIQUES

CLOU GAMMA LONG DANS LE TRAITEMENT DES FRACTURES TROCHANTÉRO-DIAPHYSAIRES DU FÉMUR

Référence983
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurBenelamine F
DisciplineCentre Hospitalier Universitaire Ibn Sina - Rabat
EncadrantAmhajji L

Le clou gamma long appliqué aux traitements des fractures trochantérodiaphysaires et sous-trochantériennes, apporte les avantages de l’enclouage centromédullaire verrouillé, pour faire face aux difficultés liées à ce type de fracture. Au service de traumatologie- militaire Moulay Ismail de Meknès nous avons colligé une série de 13 cas de fractures trochantéro-diaphysaires et sous trochantériennes traités par clou gamma long sur une période allant de janvier 2010 au juillet 2015. Avec un recul moyen de 6 mois. L’âge moyen de nos patients était de 60 ans, avec une prédominance masculine. La symptomatologie clinique est dominée par une douleur de topographie inguinale ainsi qu’une impotence fonctionnelle. Le diagnostic a été posé grâce à la radiographie standard. Selon la classification de Seinsheimer des fractures sous-trochantériennes, le type 3 a été trouvé dans 2 cas, type 4 dans 2 cas et le type 5 dans 1 cas ; tandis que pour la classification de AO/ASIF des fractures trochantériennes, le type A1.3 a été trouvé dans 5 cas et le type A2.3 dans 3 cas. La durée moyenne d’intervention était de 85 minutes et les pertes sanguines estimées en moyenne à 219cc. Les résultats fonctionnels évalués par la cotation de Postel et Merle d’Aubigné affirmaient la supériorité incontestable du clou gamma long avec un taux d’excellents et bons résultats de 87.5 % et un délai moyen de consolidation de 12 semaines. Nos résultats étaient comparés à ceux obtenus avec d’autres matériels d’ostéosynthèse dans les différentes séries de la littérature. Le clou gamma long permet d’obtenir des résultats équivalents, avec toutefois un temps opératoire court, de faibles pertes sanguines, un taux de complications raisonnable et une mise en charge rapide.