RECHERCHES SCIENTIFIQUES

ANATOMIE DU NERF PUDENDAL

Référence911
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurBouayad M
DisciplineUrologie
EncadrantMellas S

La région pelvienne est un carrefour nerveux où se chevauchent plusieurs territoires. Ceci dit, le nerf pudendal ou honteux interne semble avoir le territoire sensitif le plus étendu, en innervant à lui seul tous les téguments du périnée. Il s’agit d’un nerf mixte, émanant du plexus sacral, et qui joue un rôle primordial dans le contrôle social de la miction, de la défécation, mais également le contrôle de l’érection. La souffrance du nerf pudendal s’exprime par une douleur pelvienne chronique. La névralgie pudendale a été décrite pour la première fois en 1915, avant d’être confirmée par une synthèse clinique en 1987. Il s’agit d’algies périnéales qui, lorsqu’elles sont positionnelles, évoquent un syndrome canalaire, avec des points de compression classiques : pince ligamentaire entre les ligaments sacro-tubéral et sacro-épineux, processus falciforme et canal d’Alcock. Environ 1% de la population semble être touchée, avec une prédominance féminine. Une fois le diagnostic établi, le traitement est médicamenteux, physiothérapique, puis infiltratif, et en dernier ressort, chirurgical. La maîtrise de l’anatomie du nerf pudendal est donc indispensable pour la compréhension de cette pathologie, pour en faire le diagnostic et pour instaurer un traitement adéquat. A travers la dissection de deux cadavres au sein du laboratoire d’anatomie de la faculté de médecine et de pharmacie de Fès, ainsi que différentes images radiologiques, le but de ce travail est de : • Montrer l’origine et la structure du nerf pudendal, ainsi que ses rapports aves les différentes structures pelviennes. • Comprendre la physiopathologie des névralgies pudendales. • Déduire la corrélation existante entre bases anatomiques et décisions thérapeutiques.