RECHERCHES SCIENTIFIQUES

TORSION DE L’OVAIRE CHEZ LA FILLE : CORRELATIONANATOMO-RADIOLOGIQUE

Référence1237
Année2013
TypeThèse
Lien document
AuteurBayi A
DisciplineCentre Hospitalier Universitaire Ibn Sina - Rabat
EncadrantEttaybi F

Titre: torsion de l’ovaire chez la fille, corrélation anatomo-radiologique.
Auteur : BAYI asma
Mots clé : torsion, ovaire, enfant, echodoppler.
La torsion de l’ovaire est une urgence chirurgicale potentiellement grave chez la fille. Elle nécessite un diagnostic et une prise en charge précoce, malgré que le tableau clinique soit non spécifique. L’echodoppler est la première exploration utilisée devant cette suspicion. Nous avons réalisé une étude rétrospective de 35 patientes opérées pour suspicion de torsion de l’ovaire, colligées au service des urgences chirurgicales pédiatriques à l’hôpital d’enfant de rabat, sur une période de 5ans et demi (2008- 2013) ; Le but de notre étude est de décrire les différents aspects échographiques de la torsion ovarienne, et mettre le point sur la corrélation entre l’echodoppler et l’exploration chirurgicale .on a subdivisé nos patientes en 3 groupes ; 26 cas sont des vrai positifs, 3 faux négatifs et 6 faux positifs. La moyenne d’âge de survenue de la torsion ovarienne chez nos patientes est de 12,3ans, avec des extrêmes allant de 6 à 15 ans, 65% sont pubères, la torsion est du coté droit dans 72% des cas. Le délai moyen de consultation est de 3,3 jours. Les signes fonctionnels les plus rapportés sont la douleur de la fosse iliaque droite, associée aux vomissements. L’examen physique révèle une sensibilité de la fosse iliaque droite dans la plupart des cas.
Les constatations les plus fréquemment trouvées à l’échographie sont les masses pelviennes, les microkystes, et l’épanchement. Le flux doppler était négatif chez 76% des patientes et le signe de Whirlpool était présent chez 14% des cas.Dans le diagnostic de la torsion ovarienne, L’echodoppler a une sensibilité de 89% et une valeur prédictive positive de 81%. La laparoscopie était réalisée chez 14% des cas, dont 2 ont été converties en laparotomie. Un traitement conservateur par détorsion est réalisé chez 14% des cas. Un ovaire pathologique a été trouvé chez 71% des cas, avec une prédominance des kystes fonctionnels.
En conclusion l’echodoppler garde une précision élevée dans le diagnostic de la torsion de l’ovaire