RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Prolonged neuromuscular block in a preeclamptic patient induced by magnesium sulfate.

Référence3335
Année2016
TypeArticle
Lien externehttps://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28154698
AuteurBerdai MA
Auteurs associésLabib S, Harandou M
DisciplinePédiatrie
RevuePan Afr Med J.
Référence Revue1,045138889

La récente grande utilisation du magnésium dans la population obstétricale devrait inciter les anesthésiologistes à contrôler leurs effets secondaires et les interactions médicamenteuses. Nous rapportons un cas d’une femme de 30 ans, avec préeclampsie sévère et syndrome de HELLP, recevant du sulfate de magnésium et de la nicardipine, qui a subi une césarienne sous anesthésie générale. Elle a développé un blocus neuromusculaire prolongé et profond, qui a été antagonisé trois heures plus tard avec la néostigmine. En cas d’hypermagnésémie thérapeutique, les relaxants non dépolarisants doivent être utilisés à doses réduites et à des intervalles de temps accrus, avec une surveillance neuromusculaire appropriée