RECHERCHES SCIENTIFIQUES

La ventriculocis ternostomie (A propos de 36 cas)

Référence2070
Année2010
TypeThèse
Lien document
AuteurBakali I
DisciplineNeurochirurgie
EncadrantChaoui FM

Dans toutes les spécialités chirurgicales il y’a actuellement une tendance à rechercher des méthodes mini invasives qui permettent de réduire les complications postopératoire et améliorer le résultat des interventions ,c’est ainsi qu’est née l’endoscope.En neurochirurgie ,cette technique ,bien que déjà connue depuis le début de ce siècle ,n’a pris une réelle importance et n’a prouvé son innocuité et son efficacité qu’au cours de ces dernières années, ceci grâce au progrès technique et à l’amélioration du matériel endoscopique ,essentiellement en remettant au gout du jour la Ventriculocisternostomie endoscopique ,dans le traitement de l’hydrocéphalie obstructive comme une technique simple ,fiable et efficace dont la durée varie entre 30 et 45 min. le traitement courant de cette pathologie était les DVP qui représentent le traitement de premiere intention dans plusieurs centres ;mais comportant un risque de complication infectieuses et mécanique elles sont entrain de céder leurs leur place au profit de la VCS.Cette technique a pour but de mettre en communication le V3 et les espaces sous arachnoïdiens au niveau de al citerne interpédonculair par perforation du plancher ventriculaire Cette intervention nécessite toutefois de bien connaitre l’anatomie des cavités ventriculaires dilatés avec ses principaux repères ainsi que les principales variations et donc elle dépend des compétences du chirurgien. Notre expérience montre bien que la VCS constitue la méthode de choix dans le traitement de l’hydrocéphalie obstructive notamment celle qui est en rapport avec une sténose de l’aqueduc de Sylvius :100% des cas sont stabilisées après le VCS ,nous avons eu seulement un seul cas qui a représenté une hémorragie Intrventriculaire per-opératoire conduisant à son décès ,malgré les mesures de réanimations .Pour poser l’indication de la VCS, il est possible de se contenter d’une TDM, mais seulement dans les cas ou l’hydrocéphalie est clairement obstructive. Dans le cas ou il est possible d’attendre une IRM, ou si le mécanisme de l’hydrocéphalie est mal compris, IRM sera indispensable avant de poser l’indication de la VCS. Les résultats clinique de cette technique était bonne aussi bien dans notre série que dans les autres série publiées dans la littérature.Trois types de complication liées a la technique de la VCS endoscopique
peuvent être rencontrés et qui sont : hémorragie, infection, et la fistulisation du LCR mais qui reste exceptionnelle selon les études publiées