RECHERCHES SCIENTIFIQUES

La fistule œsotrachéale : complication rare et grave du cancer de l’œsophage, à propos d’un cas

Référence3318
Année2016
TypeArticle
Lien externehttps://link.springer.com/article/10.1007/s12157-016-0675-3
Disciplines associéesAutres
AuteurAmadou Magagi MI
Auteurs associésAdamou H, Habou O, Adakal O, Rabiou S
DisciplineChirurgie Thoracique
RevueJournal Africain d'Hépato-Gastroentérologie
Référence Revue10(4):176–178

Introduction

La fistule œsotrachéale (FOT) est une complication redoutable du cancer de l’œsophage. Nous rapportons un cas de FOT néoplasique chez un patient de 55 ans

Observation

En septembre 2011, un cancer de l’œsophage était diagnostiqué chez un patient de 55 ans, alcoolotabagique pendant 25 ans. Une radiochimiothérapie était instituée. Les suites thérapeutiques étaient marquées par une rémission des signes cliniques. Une toux lors de la prise alimentaire associée à une dysphagie faisait suspecter une FOT, qui était confirmée par une endoscopie trachéo-œsophagienne et un scanner thoracique. Le patient bénéficiait de la pose de deux endoprothèses (œsophagienne et trachéale), et l’alimentation orale semiliquide était autorisée. Il décédait trois semaines après son traitement

Conclusion

La FOT est une complication du stade préterminal du cancer de l’œsophage. Le diagnostic est posé par l’endoscopie et l’imagerie. Différents traitements ont été décrits, mais le consensus actuel recommande l’utilisation d’endoprothèses pour pallier cette complication dont le pronostic est grave. La mise en place de prothèses œsophagienne et trachéale en parallèle serait corrélée à une survie plus importante et à une qualité de vie améliorée de façon notable