RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Les formes chirurgicales de la maladie de Crohn

Référence989
Année2016
TypeThèse
Lien document
AuteurDoss bennani D
DisciplineChirurgie viscérale B
EncadrantToughrai I

Notre travail est une étude rétrospective concernant une série de 80 malades atteints de la MC, pris en charge dans les services de chirurgie viscérale A et B et dans le service d’hépato-gastroentérologie du CHU Hassan II de Fès. Ces cas ont été colligés sur une période de 6 ans s’étendant de Janvier 2009 au Mars 2015.
La moyenne d’âge de nos malades était de 30 ans avec des extrêmes allant de 11 à 70 ans.
Le sexe masculin était légèrement prédominant (51.25% hommes et 48.75% femmes).
La durée moyenne d’évolution de la MC était de 5 ans ½ avec des extrêmes de 0 à 20 ans.
Les signes fonctionnels que présentaient nos patients étaient la diarrhée chronique, douleur abdominale, dysentérie et syndrome de koening.
Des manifestations extradigestives articulaires, cutanées et/ou ophtalmologiques étaient présentes dans 36% des cas.
L’endoscopie a été réalisée chez 96% des cas, elle a permis de mettre en évidence des signes spécifiques de la MC.
Le traitement non spécifique reposait sur le réequilibre hydro éléctrolytique, le régime alimentaire, le traitement anticoagulant, la transfusion et l’antibiothérapie.
La corticothérapie était le traitement de 1ère ligne chez la plupart de nos malades (85.7%).
Les immunosuppresseurs ont été instaurés chez 64.9% des malades.
Les dérivés salicylés ont été instaurés chez 37.6% des malades.
L’Ac anti TNF a a été instauré chez 15.5% des malades. Quarante malades ont bénéficié d’un traitement chirurgical dont 3 cas opérés dès l’admission.
La résection digestive a été réalisée chez 75% des malades.
En analyse univariée, le sexe masculin, l’âge de découverte